Interviews

L’Usine agile de Lille fait face à trois défis

La plateforme technologique Usine agile du campus Arts et Métiers de Lille a fait de l’IA son fer de lance. Depuis plusieurs années déjà, ses équipes collaborent avec de grands groupes industriels, français et étrangers, sur ce sujet phare de l’usine 4.0. Olivier Gibaru (Li. 90), son directeur, évoque pour nos lecteurs les trois grands défis que pose l’IA aux ingénieurs et chercheurs.

Le QRM, une méthode de bon sens

Pour Dominique Andreux (Ch. 84), président et fondateur du cabinet Quick Response Enterprise, la méthode Quick Response Manufacturing, ou QRM, permet de répondre au défi d’adaptation des entreprises confrontées aux demandes personnalisées de leurs clients et à des délais sans cesse raccourcis.

“Le vrai danger serait d’attendre !”, Jean-Yves Hihn

Professeur à l’institut Utinam (1), Jean-Yves Hihn dirige une équipe d’une trentaine de personnes travaillant sur les traitements de surface par voie humide. Il est régulièrement consulté sur le problème de la substitution du chrome hexavalent, qui cache d’autres problématiques potentielles. Entretien.

“Faciliter le choix, susciter l’engagement”, Vincent Keppens

Ancien trésorier de l’AE de Metz, Vincent Keppens (Me. 215) est aujourd’hui zident de l’UE. Il achevait cet été un stage de trois mois chez Colas Nord Est, à Nancy, mais est passé par Iéna pour faire part de sa feuille de route pour l’année 2017-2018.

“La collaboration garantit la cohérence”, Thierry Coorevits

Thierry Coorevits, maître de conférences et responsable du laboratoire de métrologie de Lille au sein de l’ensemble Mechanics Surfaces and Materials Processing, explique pourquoi on ne peut pas se passer de collaboration entre services ou entre laboratoires en matière de mesure.

“La chaîne d’approvisionnement doit se moderniser”, Philippe Bornert

Pour Philippe Bornert (An. 96), PDG de la société de conseil Agilea, l’aéronautique n’a pas la chaîne d’approvisionnement qu’elle mérite. Il faudrait que l’augmentation des cadences de production soit l’occasion de standardiser les processus et les échanges d’informations logistiques.

“Le financement de l’innovation est malade”, José Massol

José Massol (Ai. 66), cofondateur d’Arts et Métiers Business Angels et de Data ScienceTech Institute, livre un avis sans concession sur les mécanismes du financement de l’innovation en France. Selon lui, il faut plus de capitaux privés et de fluidité pour relayer les initiatives engagées depuis dix ans et visant à rendre l’innovation et la création plus attrayantes.

Le Laval Virtual 2017 crève l’écran

Le salon Laval Virtual, événement mondial le plus important du secteur, se tiendra dans la capitale mayennaise du 22 au 26 mars. Son directeur général nous en dévoile les temps forts et les nouveautés.

” La grande vitesse ne fait pas tout “

Pour Gérard Coquery, expert en transport guidé, le sujet n’est plus tant le train du futur que le voyage du futur. Si l’augmentation de la vitesse des trains reste un sujet important, il ne doit pas occulter ceux de l’optimisation des temps de parcours en zones urbaines par l’amélioration des interconnexions et du développement des services.

“Le déni peut être mortel”

Guy Planchette (Ai. 58) est président d’honneur de l’Institut pour la maîtrise des risques et membre de la commission sur la maîtrise des risques opérationnels d’Ingénieurs et scientifiques de France, explique pourquoi la sécurité et la maîtrise des risques sont des enjeux vitaux pour les entreprises.