Engagé au Pays basque

Après dix ans dans les énergies renouvelables, Germain Gouranton (Li. 90) est retourné dans un grand groupe mais n’en oublie pas sa passion pour le hockey sur glace.

Germain Gouranton (Li. 90)

Passé par le financement de projets dans le monde bancaire, l’eau et l’assainissement puis l’énergie, Germain Gouranton décide en 2006 de sortir de la logique de groupe et fonde Terre Ciel Énergies (TCE). L’entreprise est spécialisée dans l’installation, l’ingénierie et la maintenance des énergies renouvelables à travers un angle atypique : l’insertion à l’architecture des bâtiments. Durant dix ans, la société va valider plus de trois cents réalisations associant production d’énergie photovoltaïque et esthétique. «Cela concernait des éléments sur mesure comme les verrières, les garde-corps, les pergolas, les brise-soleil… Nous avons notamment travaillé sur l’îlot Hikari à Lyon, la Seine musicale à Boulogne-Billancourt…»

En 2016, il ressent l’envie de repasser sur une plus grande structure. Il cède TCE aux salariés et prend la direction de Bertin Énergie Environnement (Bertin Technologies), entreprise d’une centaine de personnes développant des innovations destinées à l’industrie, l’environnement, l’énergie… «Le but est désormais d’aller vers la production d’énergie décentralisée pour l’industrie et les territoires.»

Patron de club

Un intérêt pour l’industrie qui n’occulte pas sa passion pour les «sports engagés» : «Je pratiquais le hockey sur glace et le rugby à l’École et, il y a douze ans, j’ai repris un club de hockey à Anglet, dans le Pays basque. Aujourd’hui, ce club, baptisé Hormadi ( “glace” en basque), a récupéré deux titres de champion de France et fait partie des trois meilleurs clubs formateurs au niveau national. Si des gadzarts passent dans le coin, je les invite volontiers à venir voir un match.»