Innovation / R&D

L’intrication longue distance

Une centaine de personnes étaient présentes le 17 janvier 2017 pour assister à une conférence organisée par la Coordination des associations techniques de Montluçon, à laquelle appartient la représentation locale d’Arts & Métiers Alumni. Sur l’estrade, Robert Desbrandes (Cl. 41) a détaillé une expérience qui pourrait révolutionner nos télécommunications.

Mérignac muscle la créativité de Thales

Installé dans l’aéroparc bordelais, au milieu des pins mais proche des clients, le nouveau campus technologique de Thales conjugue R&D et fabrication, civil et militaire, efficacité et qualité de vie.

Mode geek pour deux-roues

Repenser le traditionnel gilet jaune pour en faire un vêtement technique qui ait du style. C’est avec cette idée lumineuse que la marque Urban Circus s’est fait connaître.

Un chariot autonome pour faire ses courses

Quand on tient une bonne idée et qu’on a les compétences techniques pour la réaliser, on ne lâche rien. C’est ainsi que deux jeunes passionnés d’électronique ont développé le chariot de supermarché autonome iFollow et créé leur start-up fin 2016.

A&M Acceleration dans les starting-blocks

Mettre 34 000 gadzarts au service des entrepreneurs, dans la continuité de plus de deux siècles d’innovation industrielle, tel est le leitmotiv d’Arts & Métiers Acceleration (Ama). L’accélérateur de start-up d’Arts & Métiers Alumni, dont la vocation est d’accompagner les projets de jeunes pousses, essentiellement dans le domaine du «hardware» industriel, sera bientôt hébergé à Station F, dans le 13e arrondissement de Paris.

“Le financement de l’innovation est malade”, José Massol

José Massol (Ai. 66), cofondateur d’Arts et Métiers Business Angels et de Data ScienceTech Institute, livre un avis sans concession sur les mécanismes du financement de l’innovation en France. Selon lui, il faut plus de capitaux privés et de fluidité pour relayer les initiatives engagées depuis dix ans et visant à rendre l’innovation et la création plus attrayantes.

S’unir pour innover

Opter pour une R&D collaborative, financée par des fonds européens, rend accessible l’innovation de rupture aux TPE et PME. C’est le pari de quatre Franc-Comtoises, spécialisées dans le décolletage et le micro-usinage, qui se sont associées à un laboratoire de pointe en micromécanique.

“Notre labcom est opérationnel”, Olivier Lapierre, gérant de Symétrie

Le prix Innovation & International, gagné haut la main au salon Midinnov, a braqué les projecteurs sur la société Symétrie. La PMI nîmoise spécialisée dans la conception et la fabrication d’hexapodes est engagée dans la recherche partenariale via un «labcom». Éclairage sur un dispositif taillé pour les petites entreprises innovantes.

L’industrie dit oui à la réalité virtuelle

On en parlait comme d’une promesse. Les réalités virtuelle et augmentée sont à présent opérationnelles au cœur des processus industriels, de la conception à la maintenance, en passant par l’exploitation. La France s’engouffre dans le sillage de sociétés dynamiques, telles Diota ou Image & Process, ou dans celui d’une manifestation mondiale comme le Laval Virtual. Et les formations d’ingénieurs, dont celles d’Arts & Métiers, accentuent le mouvement.

Diota, acteur inventif de l’usine numérique

On peut être une jeune entreprise et se réinventer avec succès. C’est le cas de Diota, ex-société de services informatiques devenue leader de solutions de réalité augmentée dédiées à l’industrie.