“La France peut miser sans complexes sur le diamant”, Michel Amiet

Le directeur du département génie électrique à la DGA, Michel Amiet, n’a cessé de suivre l’évolution des composants électroniques de puissance, notamment dans l’aéronautique. Dans la course aux matériaux à grand gap, devenue mondiale, la France est, selon lui, bien placée, en particulier sur le diamant.

Pour consulter cet article, vous devez être abonné à Arts & Métiers Magazine.

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter à votre compte.

Si vous souhaitez vous abonner au magazine, cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.