Générateur d’idées

À 23 ans, Maxime Noulin (Ai. 213) a déjà plusieurs années d’expérience en tant qu’entrepreneur. Son terrain de jeu ? Internet, en particulier l’univers de la publicité numérique.

Maxime Noulin (Ai. 213)

À 15 ans, alors que d’autres cherchent un job d’été classique, Maxime Noulin, lui, monte sa structure en tant qu’auto-entrepreneur afin de proposer ses services aux gérants de location saisonnière (remise des clés, ménage, etc.). «L’idée n’était pas mauvaise, mais l’activité a pâti d’une mauvaise organisation», concède-t-il. Qu’importe, toute expérience est bonne à prendre et le jeune homme ne manque pas de créativité. En se baladant sur Facebook lui vient alors une autre idée : gérer la vente d’espaces publicitaires sur le réseau social. Ce qu’il fait le soir et le week-end en parallèle de ses études au lycée. Son activité marche si bien qu’il dépasse rapidement le plafond de chiffre d’affaires autorisé en tant qu’autoentrepreneur et crée, fin 2010, sa société, MN Company.

Un entrepreneur passé par le Creda

Pas question pour autant d’abandonner les études. Après une prépa PTSI, Maxime Noulin intègre l’Ensam en 2013, convaincu que c’est l’École où la pratique compte le plus. «On a d’abord besoin de maîtriser les aspects techniques pour comprendre les problématiques d’une entreprise», explique-t-il. En troisième année, il est admis dans la filière Creda (Création d’entreprise et développement d’activités) et fonde la start-up Moonkey avec un ami d’enfance. L’idée cette fois ? Proposer un accès différent aux contenus payants (presse, musique, jeux, etc.) sur Internet : de courtes publicités en vidéo que les internautes acceptent de regarder. «C’est un moyen pour les annonceurs de communiquer de manière utile et non intrusive», précise-t-il. L’activité est encore naissante et lui procure un «ascenseur émotionnel permanent», mais il adore les défis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.