Les gars de Cluny lèvent le pouce

Dix élèves de la Cluny 216 ont participé, du 30 septembre au 1er octobre, aux Pouces d’Or, un concours d’étudiants auto-stoppeurs.

Les dix participants aux Pouces d’Or équipés de leur gilet réglementaire avant leur départ de Cluny. De gauche à droite, en bas : Christian Hiricoiu et El Mehhi Bardag. En haut : Hector Bruneau, Thomas Klotz, Adrien Ville, Yvan Leroux, Pierre-Louis Coulomb, Marc Gondran, Antoine Bardon et Brian Prozeller. Photo : DR

Aller le plus loin possible en 24 heures et revenir dans le même laps de temps à son point de départ, le tout uniquement en pratiquant l’auto-stop, c’est le défi qu’ont relevé dix élèves de 2e année au départ de Cluny le 30 septembre dernier. Sur les cinq binômes constitués pour participer à cette édition des Pouces d’Or, quatre ont pris la direction de la frontière allemande, le cinquième a choisi le Luxembourg.

Cluny-Lodz en moins de 17 heures

Ce concours étudiants, qui a pour ambition de faire redécouvrir ce moyen de transport solidaire et gratuit, offre aux jeunes, lors d’un des deux premiers week-ends d’octobre (au choix de l’établissement) l’occasion de vivre une belle aventure humaine faite de rencontres et parfois de péripéties mémorables dans les pays traversés. De quoi renforcer les liens d’amitié : «Pendant ces périodes de galère, de montées d’adrénaline, on apprend à s’encourager, à se faire confiance, à ne pas baisser les bras et à dépasser ses limites», expliquent en substance nos aventuriers.

Cluny-pouces-or
Mehdi Bardag et Christian Hiricoiu ont parcouru 1 703 km pour rejoindre Lodz (Pologne) où leur camarade Witalij Rybicki, étudiant de 2e année en double diplôme (4e à droite), était là pour les accueillir.

Parmi nos dix gadzarts «Pouceurs», le binôme des «Zéros magnétiques» formé par El -Mehdi Bardag et Christian Hiricoiu n’avait qu’une idée en tête : rejoindre leur ami Witalij Rybicki, étudiant en double diplôme, dans sa ville natale de Lodz, en Pologne. Et, pour cela, nos deux auto-stoppeurs aguerris ont appliqué «la» stratégie gagnante (compétition oblige) : se faire déposer à chaque fois dans une station-service d’autoroute pour pouvoir -repartir le plus vite possible. Résultat : 1 703 km parcourus en moins de 17 heures (16 heures et 53 minutes exactement), l’itinéraire le plus court de Cluny à Lodz étant de 1 438 km. Et un retour sans encombre jusqu’à Nancy, où là – pas de chance –, El Mehdi et Christian se retrouvent bloqués durant plus de quatre heures dans la nuit de dimanche à lundi. Tenus de rejoindre Cluny avant 7h45 pour le premier cours, ils croient devoir abandonner. Mais un camionneur espagnol transportant des voitures les sort de l’impasse en les invitant à s’installer dans l’un des véhicules à livrer pour s’accorder un petit roupillon jusqu’à Mâcon. De là, ils rejoindront sans trop de difficulté Cluny. Soit 3 300 km parcourus en 48 heures, ce qui aurait pu constituer un nouveau record s’ils n’étaient arrivés à Cluny avec une heure et demie de retard. Dans cette édition 2017 des Pouces d’Or, nos «Zéros magnétiques» de Cluny décrochent la 3e place (sur 248 binômes classés), soit le Pouce de bronze, derrière les binômes de l’Université du Luxembourg (Pouce d’or) et de Sciences Po Paris (Pouce d’argent). Alors, à notre tour, levons le pouce !

Laisser un commentaire