Carrières

Les recrutements de demain se feront surtout en R&D, pronostique l’Observatoire des métiers de l’air et de l’espace. Ici des ingénieurs se penchent sur la nouvelle génération de turboréacteur Leap au sein du bureau d’études de Safran Aircraft Engines.

Les métiers de l’air et de l’espace recrutent

Mi-novembre, l’Ipsa (École d’ingénieurs aéronautique et spatiale à Paris et Toulouse) et l’institut Ipsos ont dévoilé les résultats du premier Observatoire des métiers de l’air et de l’espace. Cette grande enquête, réalisée auprès de plus de 200 dirigeants d’entreprise, donne une bonne photographie de ce secteur. Si côté recrutement, les dirigeants prédisent de fortes embauches dans la R&D, ils souhaitent par ailleurs des ingénieurs à l’esprit d’initiative et à fortes capacités d’adaptation.

Élaborez vorte storytelling

Pour éviter que vos confrères et patrons racontent votre «histoire», emparez-vous du sujet et construisez vous-même votre récit, conforme à l’image que vous souhaitez donner de vous.

Devenir désiré et désirable

Pour bien se positionner dans son entreprise, il convient de créer son propre buzz, de savoir pourquoi on est professionnellement désiré et comment être désirable aux yeux d’éventuels futurs employeurs et collègues.

Savoir décrypter les signaux faibles du changement

Afin d’éviter d’être déstabilisé par les changements inhérents à la vie de l’entreprise, le collaborateur doit identifier les signaux faibles pour mieux saisir les opportunités et anticiper les trajectoires possibles. Un futur qui se «voit» est un futur qui se crée.

L’employabilité des jeunes diplômés à la hausse

Les jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs trouvent de plus en plus vite un emploi. L’enquête annuelle de la Conférence des grandes écoles sur leur insertion professionnelle le prouve, avec un taux net d’emploi à six mois de près de 87 %. Les salaires restent quasi stables, mais la disparité entre les hommes et les femmes n’est toujours pas gommée.

La population des ingénieurs augmente et se féminise

La 28e enquête de l’IESF montre des évolutions chez les ingénieurs. Des femmes plus nombreuses, des salaires qui se tassent, la prise en compte de la transformation numérique, et des ingénieurs plus présents dans les sociétés de services et moins dans l’industrie. Tour d’horizon.

Changer le regard de son entreprise sur soi

Un salarié doit savoir évaluer son «gap», c’est-à-dire le décalage entre la perception que l’entreprise a de lui et ses aptitudes intrinsèques. À défaut, des déceptions sont créées, menant parfois au licenciement. Cette dissonance se travaille.

Un check-up pour se sentir conforté

Un check-up permet de dresser un bilan de ses six derniers mois d’activité dans l’entreprise. Ainsi, il sera plus facile d’appréhender sereinement son futur professionnel.

Ne vous vendez plus, marketez-vous !

Trop souvent, lorsqu’ils se présentent dans un contexte professionnel, les manageurs se contentent d’énumérer leurs qualités et leurs compétences. Ils seraient plus efficaces en apprenant à parler d’eux en allant à l’essentiel.

Comment faire face au burn-out

Maladie du siècle selon certains, le burn-out ou épuisement professionnel est un phénomène de plus en plus répandu dans l’entreprise. Quels en sont les signes avant-coureurs ? Comment retrouver son équilibre ? Peut-on reconstruire son identité professionnelle une fois guéri ?