Meneur d’hommes

Après plus de quinze ans à l’étranger dans l’industrie du pétrole, Yves Compañy (Cl. 80) s’est hissé à la tête de Spie Oil & Gas Services.

Yves Compañy (Cl. 80)

L’idée de s’ouvrir au monde n’a jamais quitté Yves Compañy. Parmi ses camarades de promo des Arts, à Cluny, il est d’ailleurs l’un des rares à viser un poste à l’étranger. Son choix se porte sur l’entreprise pétrolière Schlumberger, qu’il intègre en 1985. Et il ne le regrette pas, car il enchaîne les missions en tant qu’expatrié. D’abord en Écosse, puis dans la jungle de Papouasie, avant de partir en Thaïlande, Singapour, Indonésie ou au Vietnam, puis au Gabon, Cameroun, Congo ou au Nigeria. Mais en 1997, poussé par une certaine lassitude et surtout par la crainte d’être déconnecté du monde réel, il décide de rentrer en France.

Un bref retour puisque, dès 1999, Yves Compañy rejoint l’entreprise Foraid, en tant que patron de sa filiale… au Congo. Deux ans plus tard, Foraid étant rachetée par Spie, il dirige la zone Afrique du groupe, tout en passant à distance un MBA à l’Open University Business School (Royaume-Uni). «En tant qu’ingénieur de formation, le management, et notamment sa dimension humaine, me faisait défaut», explique-t-il.

L’envie de transmettre

En 2006, il rentre définitivement à Paris pour prendre, à 46 ans, la direction générale de Spie Oil & Gas Services. Cette division possédant une vingtaine de filiales à l’étranger, il voyage encore beaucoup. Mais sa satisfaction, il la tire désormais des jeunes manageurs en interne qui «montent en puissance», comme il dit. «J’ai envie de leur apprendre à diriger des équipes de manière durable et efficace, déclare-t-il avec enthousiasme, et, surtout, à se remettre en question car le monde change en permanence.»