Mode geek pour deux-roues

Repenser le traditionnel gilet jaune pour en faire un vêtement technique qui ait du style. C’est avec cette idée lumineuse que la marque Urban Circus s’est fait connaître.

Henri de Kergorlay (à g.) et Quentin Xavier portent leur veste réversible, doublée en fibre de nylon, modèle «Jongleur». Photo : DR

Faire du deux-roues en ville, d’accord. Mais pas au détriment de la sécurité et du look, disent souvent les cyclistes et les motards. À commencer par Quentin Xavier et Henri de Kergorlay, deux jeunes ingénieurs, diplômés notamment de Hautes études d’ingénieur, et dont la start-up est incubée à l’Ensam. Leur idée ? Transformer le peu séduisant gilet jaune — obligatoire depuis janvier 2016 — en une collection de vestes réversibles beaucoup plus élégantes. «La législation autorise n’importe quel vêtement, pourvu que celui-ci possède un minimum de surface réfléchissante et des couleurs fluorescentes, explique Quentin Xavier. Comme dans un problème mathématique, nous avions donc toutes les données d’entrée pour concevoir un produit qui casse les codes.» Après plusieurs années de travail, les deux amis développent une technique de pointe : des microbilles sont injectées dans le tissu pour le rendre lui-même réfléchissant et des motifs sont imprimés directement dessus. L’alliance parfaite entre le design et la sécurité. Très vite, les étapes s’enchaînent. Fin 2015, ils créent leur start-up, Urban Circus («cirque urbain»), et se font connaître notamment à la Foire de Paris. Dès le lancement de leur première collection début 2016, les préventes décollent. Aujourd’hui, leurs vestes, baptisées «Jongleur», «Cascadeuse» ou «Matelot», sont vendues en ligne (1) et dans une quinzaine de boutiques de vélos en France et à l’étranger. Même des professionnels, comme la SNCF ou Coursiers.fr, font appel à eux pour équiper leurs collaborateurs de terrain. Leur success-story s’annonce belle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.