Du cuir personnalisé

Pichet Paris associe la personnalisation de petits accessoires de maroquinerie à l’expertise des ateliers français pour fabriquer et vendre en ligne des produits de qualité.

Passé par le Creda (1), Thibaut Pichelingat (Cl. 213) a fondé Pichet Paris. Son ambition : compléter l’offre des grandes marques de maroquinerie en rendant plus accessible la personnalisation des accessoires — porte-cartes, ceintures et autres portefeuilles — et cela sans rogner sur la qualité.

Objets faits main

«L’objectif est de vendre de beaux produits de maroquinerie made in France, sans intermédiaire, donc en s’appuyant sur un site Internet  d’e-commerce», résume le jeune fondateur de 24 ans, qui aura dû batailler près d’un an et demi pour convaincre des ateliers du secteur de lui faire une petite place sur leurs lignes de fabrication et gagner la confiance de deux des dernières tanneries françaises encore indépendantes. L’obstination du jeune entrepreneur n’aura pas été vaine puisque Pichet Paris ouvre en ce mois d’octobre son site Internet, sur lequel il propos des offres dans différentes gammes de prix : des produits de série — séries limitées dans une couleur à la mode et, à l’avenir, sélectionnée par ses internautes ; à terme, des modèles entièrement personnalisables (couleur du cuir, de la tranche, du fil, type de boucle pour les ceintures). La start-up a d’ores et déjà réussi sa campagne de précommandes sur le site de financement participatif Ulule pour son produit d’appel : un porte-cartes intégrant un dispositif anti-RFID pour éviter le piratage des cartes de paiement sans contact. 

(1) Unité d’évaluation d’expertise Création d’entreprise et développement d’activités.

Laisser un commentaire