Pour une Communauté vivante

Jean-Marie-Vigroux-president-societe-ingenieurs-arts-et-metiers
Jean-Marie Vigroux (c) Romaric Mathieu

La nouvelle année universitaire est lancée. Chacun des acteurs concernés (École, enseignants et chercheurs, élèves, alumni) a désormais l’opportunité de mettre en pratique son engagement envers la double ambition qui nous réunit : montrer que notre Communauté est vivante et valoriser la marque Arts et Métiers.

Dans les campus

L’accueil dans les différents campus a été un succès. Merci à vous tous qui y avez participé. Les cours ont repris. Les relations avec l’industrie sont relancées avec détermination.

La direction de l’École, à Paris et dans les campus, s’est positionnée de façon remarquable, articulant un projet d’établissement dont les trois composantes — industrie, territoires, culture Arts et Métiers — sont plus que jamais d’actualité. Son directeur général projette son image à l’international : en septembre, il s’est successivement rendu en Californie, pour rencontrer les amis américains des Arts et Métiers, l’American Friends of Arts et Métiers (Afam), et en Chine à Shanghai, à l’invitation de Dassault Systèmes, fleuron de l’innovation technologique «made in France» qui vient d’entrer au CAC 40.

Les élèves mettent en œuvre leur nouveau projet de vie étudiante. Fruit d’un travail conséquent et inédit, il s’inscrit sans ambiguïté dans la formation des gadzarts. Tourné vers l’avenir, il anticipe une recommandation faite le 28 août dernier au Premier ministre lors de la remise du rapport sur la santé au travail : celle de développer chez les -ingénieurs dès leur formation initiale un souci des personnes et une culture de prévention qui leur seront utiles tout au long de leur vie professionnelle (1).

À la Soce

L’été a permis d’avancer sur plusieurs projets. Les résidences tout d’abord, et plus particulièrement la nouvelle maison de la Cité internationale universitaire de Paris : elle est livrée dans les délais et dans les budgets. Philippe Claret (Ai. 78) et, à travers lui, toute son équipe doivent être remerciés pour leurs efforts et leur implication pour conclure le travail engagé par leurs prédécesseurs, Bernard Million-Rousseau (Cl. 70), Jacques Pagliero (Li. 56) et Jacques Hetzel (Ai. 67), afin de proposer aux élèves du campus de Paris un cadre de vie moderne, propice au développement de la vie associative.

La préparation de notre plan d’actions pour 2019 et du budget qui le sous-tend : les grandes décisions se rapprochent et donnent lieu, avant l’assemblée générale du 17 novembre prochain, à des échanges intenses et très constructifs au sein de notre association. Je renouvelle mon encouragement à vous rapprocher de vos représentants pour obtenir plus d’informations et faire connaître votre position. Comme je vous l’ai dit, je souhaite que notre Communauté soit vivante !

Notre champ d’intervention en complémentarité avec l’École et les élèves est précisé. L’accompagnement tout au long de la vie professionnelle est un domaine que nous devons développer. Le pôle Carrière nous invite tous à faire des points réguliers sur l’élaboration de notre projet personnel et son articulation avec notre parcours professionnel, en intégrant l’ensemble dans un projet de vie. En parallèle, il est primordial que la Soce propose des occasions d’échanges plus ciblés, soit sur des secteurs économiques, soit sur des zones géographiques. Les groupes professionnels et les groupes territoriaux sont investis d’une mission particulière dans ce domaine.

Pour opérer de façon efficace, il est essentiel que nous disposions d’outils de communication modernes, ainsi que d’un système de gestion des informations toujours plus performant, facile d’accès et d’utilisation.

Enfin, nous devons apprécier les progrès que nous enregistrons dans la réalisation de nos projets et identifier les actions à engager pour les accélérer. La phase de mesure des résultats obtenus par les différents services est engagée. Nous utiliserons des indicateurs clairs et quantifiés. Nous devons également entrer dans des contrats moraux d’engagement entre la Soce et les nombreux bénévoles qui lui donnent du temps. Chacun de nous doit, en retour du temps qu’il consacre à l’Association, sentir que celle-ci lui apporte une composante essentielle à sa réalisation personnelle : reconnaissance d’un service de qualité, engagement sociétal, acquisition de nouvelles compétences utiles dans la vie personnelle et professionnelle. La pérennisation de ces bonnes pratiques que nous mettons en place dans le cadre de notre gouvernance doit être marquée par la labellisation à laquelle nous aspirons.

Pour valoriser les ingénieurs Arts et Métiers, il est essentiel que la Soce qui les représente soit, en plus d’un lieu où les relations sont à tout moment empreintes de Fraternité, une association donnée en exemple pour son professionnalisme, son ouverture et ses bonnes pratiques.

Force et dynamisme

Vous l’avez compris, nous avons abordé cette rentrée avec la ferme volonté de contribuer, avec l’École et les élèves, à la promotion des Arts et Métiers. L’École s’est positionnée comme un accélérateur de talents. À la Soce de se faire connaître comme accélérateur de carrières et creuset d’humanité(s). Soyons fiers d’être gadzarts !

(1) Rapport sur la santé au travail mentionné par le Premier ministre dans son discours lors de l’université d’été du Medef.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.