“Rien n’égale les MMT en exactitude”

Il est incontestable que les scanners 3D ont beaucoup progressé ces dernières années. Pourtant, les machines à mesurer tridimensionnelles, les MMT, demeurent précieuses pour les mesures de très grande précision, estime Thierry Coorevits (Li. 80), responsable du Laboratoire de métrologie de Lille.

Pour consulter cet article, vous devez être abonné à Arts & Métiers Magazine.

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter à votre compte.

Si vous souhaitez vous abonner au magazine, cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.