S’unir pour innover

Opter pour une R&D collaborative, financée par des fonds européens, rend accessible l’innovation de rupture aux TPE et PME. C’est le pari de quatre Franc-Comtoises, spécialisées dans le décolletage et le micro-usinage, qui se sont associées à un laboratoire de pointe en micromécanique.

L’institut Femto-ST à Besançon. En répondant ensemble à un appel à projet R&D, DDLG, Baron, Fralsen et IDMM ont pu accéder à l’expertise de ce laboratoire de premier plan en micromécanique. Photo : DR

Pour consulter cet article, vous devez être abonné à Arts & Métiers Magazine.

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter à votre compte.

Si vous souhaitez vous abonner au magazine, cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.