traitement de surface

De la difficulté d’être Reach

Selon la réglementation européenne Reach, l’usage du chrome hexavalent, essentiel au traitement de surface mais très toxique, est soumis à autorisation temporaire depuis le 1er septembre. Une décision qui contraint les entreprises à s’engager dans une procédure complexe. À terme, il leur faudra trouver et financer des substituts. État des lieux.

Les applications de demain s’étudient en Franche-Comté

La Franche-Comté héberge des laboratoires qui ont fait de la recherche sur le traitement de surface en mécanique de précision l’une de leurs spécialités. C’est le cas de Femto-ST et du Laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux, les procédés et les surfaces, tous deux installés à Besançon. Ils planchent sur les applications et matériaux de demain dans les trois grandes voies : humide, sèche sous vide et thermique.