Un chariot autonome pour faire ses courses

Quand on tient une bonne idée et qu’on a les compétences techniques pour la réaliser, on ne lâche rien. C’est ainsi que deux jeunes passionnés d’électronique ont développé le chariot de supermarché autonome iFollow et créé leur start-up fin 2016.

Avec iFollow, Vincent Jacquemart (à g.) et Nicolas Menigoz (An. 213) veulent faciliter la vie des consommateurs valides et redonner de l’autonomie aux handicapés qui font leurs courses en supermarché. Photo : DR

Pour Nicolas Menigoz (An. 213), tout est parti d’une rencontre avec Vincent Jacquemart, un copain de Centrale Supélec Rennes, école qu’il a intégrée après deux années à l’Ensam, et d’une histoire de valise trop lourde à tirer. Finalement, une idée en appelant une autre, c’est celle d’un chariot de supermarché autonome, baptisé iFollow, qui a germé dans la tête des deux amis. «Le chariot tel qu’on le connaît a très peu évolué depuis les années 50 et les seules propositions de porte-cabas motorisé s’adressaient uniquement aux personnes handicapées. Il manquait donc un chariot qui facilite la vie de tous les consommateurs», explique Nicolas Menigoz.

Un prototype techniquement fonctionnel

Passionnés de robotique et d’électronique embarquée, ils s’attellent donc l’an dernier à leur premier prototype. Celui-ci ressemble d’abord plus à une base roulante qu’à un véritable chariot de supermarché, mais il embarque toute l’«intelligence» nécessaire pour suivre ou guider les clients dans les rayons. Techniquement, une petite caméra et des sonars visualisent l’environnement tandis qu’une carte électronique comme celle qui équipe certaines voitures autonomes, alliée à un système GPS d’intérieur, dirige le chariot motorisé. Et ça marche ! Grâce à l’application dédiée sur leur smartphone, les clients peuvent même rechercher un produit dans le magasin et le chariot les conduit jusqu’à lui. Reste juste à améliorer le délai de freinage d’urgence au cas où un enfant surgirait inopinément.

La bonne nouvelle pour les deux associés est que la grande distribution y croit. En particulier une célèbre enseigne alimentaire (dont le nom est tenu secret), qui devrait tester la version finale du chariot iFollow dans l’un de ses magasins parisiens dès juillet. «Cette phase expérimentale devrait durer quelques mois, puis le déploiement pourrait avoir lieu, si tout va bien, en fin d’année», prévoit Nicolas Menigoz avec le sourire.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.