Vers une finance d’intérêt public

Censé servir l’intérêt général tout en conservant la rentabilité comme objectif primordial, l’investissement à impact social prend son essor au sein de la sphère financière française. Les investisseurs institutionnels sont aux premières loges et les entreprises du Cac 40, à la recherche de nouveaux marchés, s’y penchent également.

En France, les gestionnaires d’actifs s’intéressent de plus en plus à l’entrepreneuriat social et solidaire, observe-t-on au sein du Comptoir de l’innovation (groupe SOS), qui pilote et accompagne plusieurs incubateurs de start-up œuvrant notamment dans les secteurs de la santé, du médico-social, de l’emploi et du logement. Photos : Group SOS

Pour consulter cet article, vous devez être abonné à Arts & Métiers Magazine.

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter à votre compte.

Si vous souhaitez vous abonner au magazine, cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.